Compte-rendu de la première réunion publique

au café de la Ville le 5 février 2014


Premier volet du programme VSY 2014

Propositions concernant la démocratie locale.



Le préalable à la démocratie locale est la possibilité pour les citoyens d’accéder à l’information locale et d’établir un dialogue avec les élus.

Commissions :

(rappel : Des commissions se réunissent rassemblant conseillers élus et personnes de la société civile pour débattre et formuler des avis préalables aux votes en conseil. )
  • Les dates seront rendues publiques afin que tous puissent prendre part en transmettant leurs informations.
  • Des comptes rendus seront publiés pour motiver les préconisations des commissions.

Conseil Municipal :

  • Publication du calendrier des conseils
  • Ordre du jour et documents préparatoires puis PV des CM consultables en ligne

Accessibilité des élus

  • « Permanences ouvertes » des élus (maire et adjoints au moins une ½ journée par mois chacun).
  • « Registre papier et adresse mail des Doléances » pour les remarques suggestions et doléances
  • « Allo M Le Maire » une fois par mois le maire tient une permanence téléphonique. Il prend les appels des administrés.

Informations des citoyens :

  • Les projets : immobiliers, modifications de circulation, etc… font l’objet d’une information particulière pour les riverains concernés.
  • Distribution d’une lettre d’information en phase d’avant-projet.
  • Réunions d’information. Plan, maquettes consultables à la mairie.

Réduction des délégations du maire :

Le vote des conseillers municipaux sera systématique. Les décisions du maire relèveront de l’exception.


Publication chaque année du patrimoine municipal

(terrains, bâtiments, véhicules,…) et accès aux contrats de location ou des actes de ventes inhérents à ces biens

Balance des ventes et des acquisitions immobilières

Inventaire complet des biens municipaux

Les budgets seront présentés en analytique.

Exemple : pour une manifestation organisée le budget présente les charges externes (achats, location, prestations, mais aussi charges en salaires municipaux, prestations offertes (repas, hébergements) mise à disposition de biens ou services municipaux,…

Transparence :

dans la présentation des comptes, rapport annuel, transparence dans les indemnités touchées par les élus (en valeur) + frais de déplacement + remboursement de frais


Nous voulons rappeler l’essence de la fonction d’élu.

Le Maire ne peut vivre de ses mandats, il doit conserver une activité professionnelle pour subvenir à ses besoins. L’indemnité qui lui est attribuée vient en complément et n’est pas un salaire. C’est dans cet esprit que le législateur a fixé le cadre des mandats. La pratique de la politique reste ainsi ancrée dans la vie civile et l’élu est au service du mandat qui lui a été confié. Cela évite la course aux mandats, aux présidences de syndicats et autres organismes parapublics.

La fonction de maire n’est en aucun cas un métier sinon il devrait y aurait une formation diplômante et nous aurions alors un poste de fonctionnaire et non plus un élu. L’approche de la professionnalisation défendue par le maire sortant M Boulleaux est profondément antinomique avec l’esprit de la démocratie française.


Les prochaines rencontres :

Le Parisien
Jeudi 13 Février 2014 de 17 h 30 à 19 h 30
32 rue Carnot à Villeneuve sur Yonne

Le Globe Trotter
Mardi 18 Février 2014 de 19 h à 21 h
7 rue du Commerce à Villeneuve sur Yonne

Nous dévoilerons durant ces rencontres d'autres volets de notre programme