En 2013, le 1er septembre, 367 908,12 € ont été payés par Villeneuve-sur-Yonne pour payer uniquement les intérêts d’un emprunt à Dexia (équivalent à un taux de 14%). C’est un surcoût de 290 000 euros pour les Villeneuviens.
= 20% de la taxe d’habitation qui s’envole.
= l’équivalent de 21 SMIC sur 1 an

Comment en sommes-nous arrivés là ?


2007 : M. Boulleaux renégocie un emprunt pour 2,9M€. Un an avant, son adjoint aux Finances avait renégocié habilement une part de la dette municipale

Sans vote du conseil municipal, sur sa simple décision, M. Boulleaux décide de souscrire un emprunt spéculatif en francs suisses.

2010, sans délibération, une fois de plus, M. Boulleaux renégocie l’emprunt auprès de Dexia, et allonge sa durée jusqu’en 2037.

Cet emprunt courra donc encore pendant 24 ans, il place durablement notre ville dans une situation financière critique.

Villeneuve-sur-Yonne a perdu toute capacité d’emprunt et n’est plus en mesure d’entretenir ses installations. Nous faisons partie d’un petit groupe de communes françaises (< à 0,3%) présentant un risque financier majeur.

PV conseil municipal du 24 mai 2007 (voir décision du maire n° 7/2007 Page 6)